Black Friday: nos 5 conseils pour bien shopper

Le 05/11/19
Partagez sur

Ces vidéos virales dans lesquelles des hordes de consommateurs avides se tapent dessus pour arracher une télé en promo à quelqu’un, dans un rayon pillé, vous connaissez? Il y a d’autres moyens de profiter du jour dédié aux bonnes affaires.

Aux States, c’est une des dates les plus attendues chaque année: le black Friday – des soldes géantes sur le non-alimentaire - réveille les instincts compulsifs et permet de faire de très bonnes affaires. Et depuis quelques années, la fièvre acheteuse a aussi gagné nos contrées. Comment résister à l’envie de craquer sur des choses étiquetées à moins 30, 50 ou 70%? En passant chaque objet de convoitise au filtre du bon sens: 5 questions à se poser avant de filer en caisse.

1) Est-ce que j’en ai besoin?

Quelle est l’utilité de ce que je m’apprête à acheter? Est-ce que j’ai vraiment besoin d’un extracteur de jus alors que, d’expérience, je ballonne après deux gorgées? Est-ce qu’un sac de couchage technique va m’être utile alors que j’ai peur des bêtes et que c’est pas demain qu’on me fera dormir sous tente? Et cette treizième paire de baskets fluo? Ce premier filtre pourrait être efficace, mais l’inutilité d’un objet ne suffit pas toujours à se le sortir de la tête. Sur l’échelle du désir, un accessoire griffé importable grimpera souvent plus haut qu’un indispensable rouleau de papier toilette, et pourtant…

2) Est-ce que j’y penserai encore dans une heure?

Les spécialistes du marketing en ligne nous poussent à croire que nous n’avons que quelques minutes pour nous décider. Si on traine, cet incontournable tapis de douche muni de brossettes pour les orteils risque d’être sold out (ça existe, juré!). C’est faux : l’intérêt des commerçants (en particulier des grosses enseignes online) est de prévoir un stock suffisamment important pour satisfaire les acheteurs. Un coup de cœur face à une réduction irrésistible? On passe à autre chose, on va boire un thé, on appelle un pote. Si dans une heure l’envie est toujours aussi pressante, on se reconcentre.

3) La qualité ?

Plutôt facile à évaluer «en vrai», plus compliqué online. Mais dans un cas comme dans l’autre, on consulte la composition, le lieu de fabrication, les garanties et les commentaires des autres acheteurs. On ne devrait pas dépenser d’argent pour quelque chose de naze ou d’éthiquement discutable. «Je ne suis pas assez riche pour acheter bon marché». Le vieil adage est toujours vrai: acheter cheap, c’est devoir remplacer régulièrement la chose concernée.

4) Quel est le vrai prix?

Changer une étiquette ou un prix initial en ligne est à la portée de n’importe qui. C’est illégal, mais pourtant toujours pratiqué. Pourquoi? Pour nous faire croire que l’on bénéficie d’une réduction canon alors qu’en vrai, pas tant que ça. Un tour sur un moteur de recherche pour comparer le prix de ce que l’on convoite devrait suffire à nous fixer.

5) Est-ce que je pourrai le revendre?

La multiplication et le succès des marketplace et sites de seconde main pour particulier devraient nous pousser à toujours réfléchir à la vie future d’un vêtement ou d’un objet. Jeter, c’est carrément dépassé (pour ne pas dire criminel). Est-ce que je vais pouvoir revendre cette paire de bottes en peau de chat synthétique une fois que je les aurai portées? Voilà la dernière bonne question à se poser.

Cette incroyable pièce que vous convoitiez vient de passer les 5 étapes avec succès. Bravo! Vous allez vous faire plaisir. Mais êtes-vous bien équipé(e) pour la shopper?

Je découvre la Carte de crédit Hello >

L’astuce...

Vous ne percevez pas de revenus réguliers ou vous avez envie de cadenasser votre budget? Optez pour la carte prepaid Hello1. Vous y déposez la somme que vous voulez et vous l’utilisez ensuite dans les magasins et/ou en ligne.

Je découvre la carte prepaid Hello >

1La carte prepaid et la carte prepaid Hello sont émises par Buy Way Personal Finance SA, 1000 Bruxelles, 1 Boulevard Anspach, TVA BE 0400.282.777, RPM Bruxelles. BNP Paribas Fortis agit en qualité d'émetteur de monnaie électronique.