Du peso au pula: que faire des monnaies locales qui vous restent sur les bras?

Le 03/06/22
Partagez sur

Vos vacances de rêves s’achèvent. Vous débordez d’énergie, mais votre portefeuille est vide, à l’exception de quelques billets étrangers. Vous pouvez bien sûr les dépenser en souvenirs ou à la boutique hors taxes de l’aéroport… ou pas.

Vous vous étiez pourtant promis de ne pas prendre trop de dinars (ou de pesos, bahts, forints… — biffer la mention inutile). Et voilà qu’en préparant la lessive, vous retrouvez encore quelques-uns de ces billets dans la poche arrière de votre jeans… Que faire de cet argent étranger ? Le changer dans un bureau de change ou à la banque est toujours possible, mais ce n’est pas la seule solution.

Rangez-les dans une tirelire dédiée en vue de votre prochain voyage

Non seulement ça fait hyper globe-trotter organisé·e, mais en plus la charge symbolique est forte et pourrait vous donner envie d’y retourner. La Thaïlande ou les States, ça ne se découvre pas en une seule fois. Attention : il arrive parfois que des billets de banque n’aient plus cours légal après un certain temps. Étiquetez vos « tirelires étrangères » pour ne pas oublier à quels pays correspondent telle et telle monnaie.

Donnez-les à une bonne cause

Vous pouvez bien sûr distribuer tout ce qui vous reste d’argent étranger sous forme de pourboires, juste avant de reprendre l’avion. Et dans la plupart des aéroports internationaux, vous trouverez des boîtes de dons aux profils d’œuvres caritatives sérieuses et reconnues.

Notre conseil ultime:mettez les billets de banque et les pièces de monnaie dans une boîte à bricolage. Pinterest aidant, vous aurez peut-être un jour l’envie de coller des billets sur un joli tabouret. Ou, mieux encore, commencez une collection. Qu’y a-t-il de plus agréable que de vous souvenir de ces vacances fantastiques, chaque fois que vous passez devant le panneau où vous aurez fiché ces billets de toutes les couleurs ? (La réponse est : repartir !).